Newyork
Mon - Fri: 9:00 - 19:00 / Closed on Weekends

Breadcrumbs

Historique

POMAS : A travers le temps…

POMAS : A travers le temps…

 

La Lagaste

De 800 à 700 avant J.C il est probable que quelques agriculteurs ou éleveurs s'installent au pied et sur le flanc de la colline de la Lagaste.

En 200 av. JC est localisé un oppidum gaulois qui deviendra un important marché vers 120 av. JC. Celui ci sera abandonné 50 ans av. JC au profit des plaines et coteaux des alentours.

Le Village

L’origine de Pomas se révèle pour la première fois en l'an 828 sous forme d'alleu 'in ville Pomcrio'.

En 844, un diplôme fait état de la donation de deux moulins prés du fleuve de l'Aude de la villa 'Rescemiri' à Fourménis située sur le territoire de la villa agricole nommée 'Cerintano' à Pomas.

Lors de la période Cathare en 1212 Simon de Montfort, destitue Bernard de Pomas déclaré "hérétique et fugitif apud Pomars"au profit de Philippe Golhoin, chevalier français.

Un acte de 1315 mentionne 'Castrum de Pomario'.

Entre le 13ème siècle et le 16ème siècle, la seigneurie est partagée entre plusieurs coseigneurs.

En 1563, Gabriel de Voisins {fils de Peironne de Rabot et de feu Guillaume de Voisins et de Cuxac) hérite de la seigneurie de Pomas.
Vente de la seigneurie de Pomas en 1719.

An 1793 confiscations des terres de Pomas au détriment de madame de Castanier.

Le Château

Aux angles Est, nord et ouest, trois tourelles rondes reposent sur des encorbellements attribués au XVIe siècle.

L'angle sud est occupé par une massive tour carrée probablement du XIIe siècle. Les archères de ces murs sont cruciformes, d'un type rare dans l'Aude. Un peu partout, les murs sont percés de canonnières de formes variées, ovales ou rectangulaires; quelques-
unes ont leur ébrasement inversé.

Le premier étage révèle un décor de plafonds peints, ornés de métopes représentant des sujets empruntés à la flore, à la faune, aux répertoires religieux, antiques, nobiliaires… On présume la datation de ces plafonds peints aux années 1492 et 1495.

L'église

Placée sous l'invocation de saint Julien et Sainte Basilice, de style gothique, bâti au XVème siècle.

La nef est en forme de croix latine. Les deux Fonds Baptismaux sont en marbre rose. Le clocher dispose de 3 cloches.

La Chapelle St Croix

Proche de l'église, cette chapelle renferme un Calvaire en pierre érigée en 1534.

Primitivement la croix se présentait en deux blocs de pierre, chacune de 1m 50, soutenu par une tige en fer permettant de faire pivoter la partie supérieure.

Les Croix

Sur l'autel de l'église repose une croix funéraire du XVIe siècle {ancienne croix du cimetière), classée Monuments Historique de l'Aude.

200 m. à la sortie du village route de St Hilaire la 'Croix de Verzeille' est datée de 1663.

0n note cinq croix de chemin autour du village.

Le Moulin

Une centrale hydraulique est bâtie sur des vestiges d'un ancien moulin à draps puis à papier.

La Gare

La gare ferroviaire est mise en service en 1876 par La Compagnie des chemins de fer du Midi.

Le Pont en pierre sur l'Aude

Pont à trois arches en pierre construit en 1855, cinq propriétaires du village sont adjudicateurs de la construction.

Les Sources du village

La Bordette. La Fount Grando {30m.de la Poste), Source ferrugineuse à Prat d'Albert.

Hameau et Fermes

Fourménis, La Bordette, La Gabarre, La Lagaste, St Marcel, St Sauveur {Villeneuve),...

© POMAS: A travers le temps... - Jean Jacques Gelis - 2015.

  • Affichages : 1220

Histoire de POMAS

Histoire de Pomas

En 828 l'abbé de SAINT-HILAIRE reçoit des donations dans "in villa Pomario".

En 987 Oliba comte de CARCASSONNE fait donation à l'abbé de SAINT-HILAIRE du lieu de POIVIAS dans le pagus de CARCASSONNE.

En 1024 on trouve une donation à l'abbé de SAINT-HILAIRE d'un abbé dans la ville appelée POMAS "in villae quae vocatur Pomas" le premier seigneur connu, dès le début du 12'siècle est Guillaume SIGERII de POMAS.

On trouve en 1157 un ponce de POMAS témoin lors de la cession du château de Constaussa par le vicomte Trencavel. Cette famille est sans doute à l'origine de la création du village castrai et du premier château.

L'étude historique est archéologique de Monsieur Dominique BAUDREU envisage à l'origine un terroir tenu en totalité ou en partie par l'abbaye de SAINT-HILAIRE durant l'époque Carolingienne.

La première église de POMAS pourrait être celle d'un village ecclésial constitué par I’église et par le cimetière qui jouxte au sud, espace bien circonscrit par les chemins qui l'entourent et que l'on retrouve sur les plans successifs.

Cette première église pourrait être très ancienne, associée peut être à l'époque pré-romane ce qui correspond aux vocables de SAINT JULIEN et SAINT BASILISSE, martyrs honorés dès l'époque paléo chrétienne.

Cette première église n'est plus identifiable, on remarque cependant quelques pierres de réemploi dans les murs gouttereaux de l'édifice gothique qui portent une petite mouluration significative.

Dans un deuxième temps, au cours du XII' siècle, le village castrai est apparu : village fortifié ou castrum incluant le premier château.

Ce village est désigné par le terme Fort.

Le château n'était pas au centre du castrum mais occupait une position périphérique qui devait à l'origine être incluse dans l'anneau des maisons villageoises.

Le château actuel, bas médiéval et moderne s'est agrandi en sacrifiant plusieurs maisons.

Des traces du château primitif telles qu'archères ou silos subsistent dans la construction datée du XIV' siècle pour tout les parties défensives.

La construction de la nouvelle église peut être datée de la même époque.

Les deux édifices emblématiques de POMAS sont situés en partie haute de l'éperon qu'occupe le village et sont des éléments forts dans le site.

L'église a les caractéristiques du gothique méridional, notamment une nef unique charpentée, un chevet et des chapelles du transept voûtés en pierre.

La cure, sous le titre de prévôté était unie à l'abbaye de SAINT-HILAIRE sénéchaussée de CARCASSONNE.

A partir de1647 le lieu de POMAS dépend de la sénéchaussée de LIMOUX nouvellement créée.


  • Affichages : 1229